Une prise de terre

Chaque fois que je rentre dans un lieu médicalisé, j’ai toujours l’impression de pénétrer dans un bâtiment situé à plusieurs mètres du sol, avec la sensation de me trouver en danger, de ne pas pouvoir en ressortir. Si ma première envie est de sortir pour toucher un arbre, c’est qu’il manque réellementun ancrage à ce type de lieu qui nalement en est réduit à otter en retrait de la vie ordinaire. C’est pourquoi j’ai choisi d’intervenir, dans cette maison de retraite, autour de la gure de l’arbre comme un rappel aux racines.

Subscribe Scroll to Top